jeudi 12 mai 2016

La Grande Nuit : L'Arme Alpha (12)



Le PentaStella était réuni au grand complet dans le salon de l'hôtel particulier de Fontrailles . Malgré la présence rassurante d'un feu de cheminée et le confort des fauteuils crapaud, l'ambiance était tendue entre les agents du C.I.D.
En effet, il était temps de prendre une décision pour lever définitivement le voile sur l'énigme de l'Arme Alpha. Cette arme si jalousement gardée par les autorités françaises et qui avait été à l'origine de beaucoup d'exactions.


Le Diadème était résolument motivée pour demander l'aide du Diogene Club tandis que le Faucheur, en militaire loyal à sa patrie, freinait des quatre fers. Maschera était plongé dans un mutisme total, tant son serment de loyauté pour servir la France était récent. Et Le Duc , comme à son habitude, était curieux de creuser les origines de cette arme absolue. Bref, après moultes tergiversations, ils décidèrent de contacter Missteria, afin d'obtenir de l'aide.
Misstéria "of course"



L'agent britannique ne se fit pas prier pour leur trouver une place à bord du Britannicus, un dirigeable anglais partant de l'aéroport du Bourget pour relier l'Egypte. Via Rome et Malte, l'aéronef allait leur permettre de voyager incognito pour mener à bien leur enquête, au prix d'un voyage dans la soute et de faire un rapport aux services secrets anglais au retour.

Afin de les motiver dans leur mission d'agent double, Missteria leur révéla l'identité de l'espion allemand qui avait voulu faire passer aux anglais, la sonde insectoïde de Mabuse, pour attirer l'Orbe Noir au-dessus de Londres. Cet agent double n'était autre que le célèbre Baron Konrad Von Furstein.

Un frisson parcourut l'échine du Faucheur car c'est ce même individu qui était censé construire le Météore, le vaisseau spatial logiquement armé pour détruire l'astre dévoreur. Tout cela était bien compliqué.

Oracle Casino

Enfin, les agents du PentaStella embarquèrent dans les soutes du dirigeable et s'envolèrent pour le grand sud. Le Duc mit à profit cette traversée pour lire tous les prospectus touristiques afin de trouver une piste sur place, et ses yeux se posèrent sur une brochure luxueuse vantant les mérites de L'Oracle Casino. Puis, après quatre longues journées de voyage inconfortables, ils firent une halte à La Valette, la capitale de l'île de Malte afin d'entrer en contact avec le "réseau Horus", pressenti pour les aider à pénétrer dans le désert algérien via le sud de la Lybie. 

Dans les rues de La Vallette

Écoutant son instinct, Le Duc invita les agents à le suivre au fameux casino Oracle, dont l'emblème était un faucon. Sur place, ils firent la connaissance avec une certaine Amparo Gajera
Amparo Gajera
, la responsable de l'établissement. Réputée pour être une célèbre médium d'origine brésilienne, elle ne mit pas longtemps pour comprendre qui était ce faux couple pour lesquels se faisaient passer Le Duc et Le Diadème. La mutisme nerveux de l'une et les allusions sur le réseau Horus de l'autre, attira toute son attention. Elle les convia de la suivre pour continuer cette discussion et, enfin seuls, Amparo

déploya tous ses pouvoirs de Diseuse de Vérité, les obligeant à dire leur véritable identité ainsi que leur réelle motivation. Le Duc crut qu'en disant qu'il était prêt à les payer pour profiter de leur service, leur voyage en Lybie était réglé. Amparo reçu l'ordre de les abattre sur le champ pour neutraliser le danger : le réseau Horus était menacé !
Mais les hommes de mains de la cartomancienne ne savaient pas qu'ils avaient affaire à des surhommes et la bataille tourna vite à leur désavantage. Soudain Horus surgit dans la pièce et somma la groupe d'arrêter  le combat. Le chef suprême du réseau était prêt à les écouter. Heureusement, Le Duc sut trouver les mots justes pour apaiser le demi-dieu. En effet, il lui confia connaître personnellement un certain Anubis, qui à l'instar d'Horus, avait un corps d'homme avec une tête d'animal. Malheureusement Anubis avait trouvé la mort lors d'une mission du CID. 



Horus réclama des détails précis et le groupe entier lui expliqua comment Anubis avait été exécuté par une entité divine portant le nom d'Omrod, le chasseur des déicides.A ces mots, Anubis leur fit entièrement confiance et leur expliqua les origines de son frère Anubis et les raisons de sa mort. Ils apprirent ainsi que :


Horus
" les anciens dieux de l'Age mythique n'étaient pas morts. En tout cas, pas ceux du panthéon égyptien, le Pesedjet. Grâce à une tribu de nomades égyptiens, ancêtre des gitans, dont la matriarche est immortelle, ils renaissent perpétuellement pour assurer le maintien du Ma'at.
La Mamaroja, elle, se contente de les déposer auprès de mortels qui les adoptent sans poser de questions. Mais là où ils sont déposés, c'est pour faire régner l'ordre et la justice, quelqu'en soit les moyens. Mais malgré leur mission divine, il y a une chose que les dieux incarnés ne doivent pas faire, c'est tuer d'autres créatures divines de l'Age mythique, aussi dangereuses et cruelles soient-elles. Pour les châtier, un être a été créé, transcendant tous les panthéons, on l'appelle Le Limier. En tuant Anubis, il a rééquilibré les forces de l'Ancien Monde." 
 

Mais Horus émit des doutes sur la réelle culpabilité de son frère. En effet, les avatars d'Anubis ont la réputation d'être sages, il a forcément été victime d'une machination mise au point par Seth, ce frère terrible qui symbolise le Mal et la Corruption. Horus leur proposa donc de les débarquer sur les côtes lybiennes, en échange il compte sur eux pour l'aider à venger Anubis.



Le Déméter
C'est à bord du Déméter, le sous-marin de contrebande du réseau Horus, que le PentaStella parvint incognito en Lybie. Grâce à un guide et à des vêtements caméléons, ils purent pénétrer à l'intérieur des terres sans être repérés par les escouades d'hommes-faisceaux italiens. 

Leur guide leur fit prendre la direction du sud sahara pour atteindre la frontière algérienne,sans attirer l'attention des forces militaires françaises. A un moment donné, Le Duc repéra la présence de trois zeppelins nazis dans les cieux.Probablement les Longs Couteaux. Mais heureusement, une force invisible les empêchait d'avancer rapidement.  Le groupe fut surpris par des ondes sismiques qui se propageaient depuis le centre du désert.  Lorsque le groupe fit une halte pour se reposer, ils remarquèrent la présence d'un village abandonné, Béni Ounif, au-dessus duquel volaient des rochers en suspension. Gravitant aléatoirement, ils formaient des dessins géométriques improbables, dérivant ici et là au hasard du vent.




Au loin, le groupe repéra une petite montagne dont les flancs étaient étonnement éclairés en pleine nuit. En regardant à travers ses jumelles, Le Faucheur reconnu des militaires français à leur uniforme. Des troupes allaient et venaient à l'extérieur du fort, par des failles provoquées par les tremblements de terre. Des ouvriers essayaient de colmater des brèches tant bien que mal. En calculant leur rotation, le groupe put pénétrer dans le fort français sans être vu.
Finalement, ils se laissèrent glisser à l'intérieur d'une gaine d'aération, pour s'infiltrer dans les souterrains de la base. déjouant les gardes, ils parvinrent dans une immense grotte où était retenu un gorille dans une cage, ainsi que des scientifiques, affairés derrière un pupitre de contrôle. Le centre de la grotte était occupé par un immense siège, sur lequel un enfant était sanglé. Des câbles étaient reliés au siège et alimentaient quatre colonnes phosphorescentes, plantées dans le sable. Tandis que des ondes sismiques faisaient vibrer le sol, un froid intense tentait d'amoindrir le pouvoir de l'enfant. Une brume verdâtre planait autour de lui, le plongeant dans une sorte d'hébétude. Tandis que Maschera et le Duc se chargèrent des deux scientifiques, le faucheur se précipita vers la cage. A sa grande surprise, le grand primate lui adressa la parole.

Ohulhu, l'Empereur Singe de Bornéo

"- Soyez les bienvenus chez nous. Quels monstres du cirque, êtes-vous venu voir ?  Ohulhu, l'Empereur Singe de Bornéo, ou bien Kwan, l'enfant le plus puissant du monde ?"

Soudain, une porte du complexe s'ouvrit et le professeur Charon surgit comme un diable de sa boîte. Escorté par des militaires français, il les pointa du doigt d'un air inquisiteur.


"- Que voulez-vous de l'arme Alpha ? Qu'attendez-vous de l'être le plus puissant ayant foulé cette planète, ayant jamais vécu dans cet univers ? Ne commettez pas l'erreur de vouloir le libérer".

Le Professeur Charon
Pendant un moment, qui parut interminable, le groupe resta dubitatif. D'un côté, il y avait ces savants fous qui détenaient en prison une arme redoutable, de l'autre, il y avait un jeune enfant avec son gorille indonésien...

"- Vous n'êtes que des insectes pour Kwan, des insectes fragiles, insignifiants. Laissez-le nous pour la ligne Maginot et pour la défense du territoire français !"

"- Nooon, libérez-nous, implora Ohulhu, libérez-nous et je vous fais la promesse que nous vous aiderons aussi..."

Mais alors que Charon donna l'ordre de tirer sur l'arme Alpha,le Diadème se transforma en Panticore martienne et s'interposa pour protéger l'enfant. Au bout de la deuxième rafale, elle s'écroula aux pieds de Kwan, grièvement blessée. C'est à ce moment-là que le commando Shroeder, alias les Longs Couteaux, surgit dans la caverne. Mais au contraire de Charon ou des agents du CID, ils étaient bel et bien là pour détruire l'arme Alpha.  
Charon voulut neutraliser tout le monde, en pressant sur un gros bouton pressoir du gaz "Cocyte", mais il fut touché par une balle tirée par le Duc. Shroeder envoya aussitôt ses hommes au corps à corps. Loreleï se précipita sur Maschera qui cherchait un moyen d'utiliser le pupitre de contrôle, Hein Class tenta de posséder psychiquement Le Duc, Fenrir et Ummenk s'élançèrent contre Le Faucheur qui écartait les barreaux de la cage du gorille, et le Boucher dégaina ses épées pour affronter Lunatix.

Le Commando Shroeder, alias Le Gang des Long Couteaux
   
Le combat fut homérique tandis que la fée destructrice entonna son chant de guerre. Tous nos héros purent frapper les premiers. Mais la charge ennemie fut encore plus terrible. Les nazis frappaient très fort et ne faisaient pas de quartier. Lunatix fit apparaître sa brume alors qu'à l'autre bout de la caverne, Hein Class voulut contrôler le Duc. Mal lui en a prit : c'est avec horreur qu'il découvrit que l'agent du CID était l'hôte d'une entité psychique encore plus puissante et plus retorse que lui. La psychè de Cagliostro se régala de l'esprit du mesmériste allemand. Cagliostro en profita pour hypnotiser en masse des militaires et les fit se tirer dessus entre eux. Loreleï parvint enfin à toucher Maschera, en le figeant définitivement dans la pierre, alors que le massacre continuait de plus belle.


Heureusement, au bout de quelques rounds, et alors que la situation était désespérée, Kwan fit sauter ses chaînes et commença à l'éviter au-dessus du sol. Des rayons d'énergie pulsèrent depuis son corps. Il leva sa main en direction de Fenrir, le mécanoïde de combat nazi, et le transforma en cube, ruisselant de sang. Shroeder compris aussitôt qu'il était trop tard pour agir, il donna l'ordre aux Longs Couteaux de se replier au plus vite. Alors que le commando Shroeder s'enfuyait, tous les membres du PentaStella furent arrachés du sol. Puis, un à un, ils furent percutés par un puissant arc électrique d'énergie radiumnique. Kwan prit un voix d'outre-tombe et s'adressa à eux :
L'arme Alpha "bébé"
" J'étais un enfant effrayé par ses propres pouvoirs. Plus tard, quand j'ai demandé de l'aide à l'Etat français pour les contrôler, je ne savais pas que j'allais être confiné dans une base secrète, en plein milieu du désert, drogué et maintenu en captivité pour être le sujet de tests incessants. Alors, donnez-moi une bonne raison pour sauver l'humanité ".

L'enfant ferma ses yeux et se mit alors à parler tout seul, comme s'il discutait avec une voix intérieure. Puis, il afficha un sourire énigmatique et se mit à pleurer de joie. 

Le jeune Kwan
Lorsqu'il revint à lui, il appela d'un geste Ohulhu, l'empereur singe de Bornéo, qui appuya sur le bouton pressoir du professeur Charon avant de s'envoler dans les airs, avec son petit maître. Un puissant jet de gaz "Cocyte" envahit aussitôt tous les couloirs du complexe Alpha.  Le groupe s'enfuit tant bien que mal, en enjambant les corps inanimés des militaires français. 

Parvenus à l'extérieur du fort, ils coururent sans problème vers le dernier zeppelin allemand, montèrent à bord et s'arrachèrent du sol, le plus vite possible.
 

Souvenirs de Fort Béni Ounif

12 commentaires:

  1. Aigri-Man ;

    A mon avis on a deux options :
    - Bluffer le Nyctalope en faisant un mea culpa : on suivait la piste des Longs Couteaux et c'est par hasard qu'on est tombé sur l'arme Alpha. Sa libération est le résultat du joyeux bordel lié à l'attaque, c'est ballot. Il parait que plus c'est gros, mieux ça passe. A mon avis le Duc et le Faucheur préféreront cette solution, avec le risque de finir dans l'Hadès si le mensonge ne passe pas. Mais bon, on pourra toujours s'évader au pire.
    - On remonte en Angleterre (je me fais passer pour un des Longs Couteaux pour faciliter le voyage si besoin et au dernier moment pouf on bifurque). A voir si notre asile ne risque pas de tendre les relations franco-britanniques encore plus (surtout avec ce qu'on a appris).

    Aucune solution n'est bonne à mon sens, mais entre la peste et le choléra, je préfère un retour en France et advienne que pourra. J'ai pas spécialement envie de planter un couteau dans le dos du mec qui m'a offert l'asile politique quelques mois plus tôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tant que (très récent) réfugié politique du régime de Gog, tes arguments se tiennent vis à vis du gouvernement français.

      Un jet d'Allure + Artiste /18 , peut vous sauver la mise.

      Mais n'oubliez pas que que lors de ce petit interrogatoire en règle, il risque d'y avoir ce cher Vuillaume, alias Le baron, capable de "lire" les émotions...

      Supprimer
  2. Ryleh :

    Il faudrait savoir quels sont nos moyens de pression que nous pouvons avoir sur le baron, voire le nyctalope...

    RépondreSupprimer
  3. Bigcoco :

    Alors pour moi, la suite :

    Contacter le CID, dire que l'on suivant la piste des Longs Couteaux et des visions que l'on a eut pour sauver la planète de l'Orbe Noir.
    Car c'est vrai, que une des visions que l'on a eut concernait le fort et l'arme Alpha, et que l'on voyait l'arme Alpha en liberté au dessus de fort, il fallait donc le libéré pour "collé" aux visions.
    Le but n'est pas de mentir car je pense que l'on se ferrais grillé assez vite.
    Je pense que l'on peut "mentir par omission", mais ne pas raconter de bobards par contre.

    Expliquer au CID que l'on a un zeppelin Nazi, ils le veulent ou pas ?
    Si oui, c'est quoi les ordres ?
    Si non, on se pose à Malte et on l'abandonne là.
    On rentre par la voie aérienne.

    Pour moi hors de question d'aller en Angleterre, on travail pour la France avant tout.

    Si le CID ne nous accepte pas suite à nos actions alors que l'on travail pour sauver la Terre et donc la France, on quitte le CID et on travail à notre compte.

    Voilà mes remarques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Point de vue très "patriote", cher Faucheur !
      Mais n'oubliez pas pour autant la promesse que vous avez faites au Diogene Club : de les aider à démystifier le Baron Von Furstein, porteur de la mallette contenant le piège de Mabuse, et constructeur du vaisseau "Le Météore"

      Supprimer
  4. Aigri-Man :

    L'un n'empêche pas l'autre. Après tout :
    - La menace est réelle pour les deux pays (d'autant plus que la France a perdu son "arme secrète", merci nous)
    - La France et l'Angleterre sont tout de même alliées
    - Cette histoire est reliée à l'Orbe Noir (à un bout d'insectoïde pour être précis)

    Je valide la proposition du Faucheur en tout cas. En tant que surhommes nous devons montrer l'exemple. Et je ne fais pas de politique, moi je suis un artiiiiiiiiiiiste!

    RépondreSupprimer
  5. Bigcoco :

    Je compte bien honorer les deux promesses faites :

    Aider le Diogène Club, car cela aidera tout le monde je pense.
    Aider à combattre le frère d'Anubis.

    Justement ce qu'il faut que nous arrivions à faire comprendre au Nyctalope c'est que l'on a pas agit contre lui ou contre la France mais pour la sauvegarde de la Terre.

    RépondreSupprimer
  6. Ryleh :

    En tout cas, je vais tenter de mettre le baron de notre côté en titillant son ambition : le nyctalope et Charon ne sont pas éternels et il faudra leur trouver des remplaçants.

    RépondreSupprimer
  7. Mapie :

    Je suis d'accord avec le faucheur, c'est pour l'Humanité! et je pense aussi à ma planète.
    On ment par omission.

    Le nyctalope doit avoir conscience des qualités de notre équipe, désastreuse et sublime peut être mais des ennemis en moins pour la France. et pas des moindres.
    L'arme secrète aurait pu tomber entre les mains des nazis, on a bien fait d'aller la bas c'est tout.
    Essayons de le convaincre qu'il faut mieux nous garder que nous laisser indépendant. (C'est dangereux)

    on a beaucoup flippé, oui, j'ai cru qu'on allait tous y rester.

    Ma brume aurait du faire quoi? rendre aveugle pour les combats?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour répondre à tes questions Mapie, la brume de Lunatix vous a aussi bien protégé qu'embêté.
      Dans un espace aussi réduit, la brume était un handicap pour viser vos ennemis et pour vous reconnaître entre vous.

      A ce titre, on a frôlé la catastrophe lorsque ce cher Maschera a pris l'apparence de Loreleï, cela aurait été drôle que dans toute cette fumée, la lance de Lunatix s'empale par erreur sur ce pauvre artiste italien qui était en plein spectacle d'imitation. Laughing

      Non, en relisant les posts précédents, Bigcoco parlait d'accorder vos violons pour faire des "combos" de vos pouvoirs (des combinaisons quoi). Et donc de réfléchir à l'utilisation de ta brume au bon moment pour le groupe.

      Supprimer
  8. Mapie :

    ok, ma brume c'est comme un pénalité pour toucher et pour que me touche.
    est ce que tout le monde a choisi son nouveau pouvoir? on peut faire des choix tactiques? de combo?en se parlant peut être avant.

    Sachez que je vais CRIER a chaque début de combat!

    RépondreSupprimer
  9. Ryleh :

    sed sublimia pernicium, chest bô comme devise !
    La crier avant chaque combat, genre vengeurs rassemblement, ahhhh j'ai une minute de défaillance...
    Après on peut tenter de se concerter pour les combats, mais je tiens à vous rappeler que je n'y suis d'aucune utilité !
    J'ai déjà pris mon nouveau pouvoir, j'ai été un peu marqué par le comte, il sera un poil méchant et malsain...

    RépondreSupprimer