lundi 18 janvier 2016

La Grande Nuit : Perspectives impossibles (9)

Robert Darvel
Février 1935

Depuis la mort de Majestix, tous les agents du PentaStella tentaient de trouver une solution pour détruire l'Orbe Noir. Mais comment venir à bout d'un monstre ayant la taille d'une planète ? N'écoutant que leur courage et leur ingéniosité, Anubis et Le Faucheur rendirent visite à Robert Darvel pour glaner de nouvelles informations. A leur grand regret, l'aventurier français ne fit que confirmer ce qu'ils savaient déjà. La planète Mars devait être ravagée depuis le passage de l'Orbe Noir et c'est ce qui allait arriver à la Terre si les politiciens ne mettaient pas tout de suite en place une ligue internationale de surhommes. Darvel implora donc les deux agents d'en parler en haut lieux. En contre-partie il leur proposa de créer sinon un vaisseau interstellaire, du moins un puissant télescope pour observer la planète Mars et surtout l'Orbe Noir.



Circé
Pendant ce temps, au CID, le Duc s'offrit le luxe de procéder à l'interrogatoire de Circé. Cette magicienne maléfique était à l'origine d'une série de meurtres rituels, voués à repousser la venue de l'Orbe Noir, en sacrifiant des surhommes français.  Au cours de cette entrevue, Circé eut l'audace de demander à intégrer les rangs du CID. C'est vrai, au fond, n'avait-elle pas invité le Duc à rejoindre une brigade de surhommes pour défendre les intérêts de la France ? Face à d'autant de mauvaise foi, le Duc ne put qu'esquisser un sourire mais réfléchis à cette impossible perspective. Pour enfoncer le clou, Circé demanda l'assistance du PentaStella, pour prendre possession du célèbre tarot de Cagliostro. En effet, si le Duc et ses agents ne l'avait pas arrêté, elle serait aller elle-même à Rome pour assister à la mise aux enchères de ce puissant artefact magique. Le Duc apprit entre autre qu'il s'agissait d'un jeu de tarot ayant appartenu au célèbre Mage Cagliostro. 





Tarot de Cagliostro
A l'origine, le tarot divinatoire s'inspirait des personnages de la Comedia d'El Arte (Arlequin, Colombine, Pantalon, etc...), mais dans une version plus noire, plus maléfique. Selon la légende, le tarot était tombé entre les mains de la pègre napolitaine et les femmes des brigands les utilisaient pour savoir comment ils allaient attaquer ou exécuter leur victimes. Toujours selon la légende, il y aurait différents tirages possibles dont un qui invoquerait réellement les lames majeures du tarot !
Seulement voilà, le tarot de Cagliostro risque d'attirer l'attention de beaucoup de gens, surtout du puissant milliardaire italien, Gog, celui qui dirige l'Italie du haut de sa fortune. 

" Imaginez ce qui pourrait se passer si le tarot tombait entre les mains de Gog. 
Alors qu'entre mes mains, la France aurait la garantie d'être prévenue des dangers qui la menacent, avant tout le monde..." 

Soudain, une alerte générale résonna dans tout le CID. Un accident était survenu dans la laboratoire du Professeur Cartésia.  En effet, un rayon violet avait frapper aléatoirement des laborantins en créant des doubles humains. Malheureusement, un des ces rayons violets avaient explosé le tube à essai, contenant un échantillon du sang de Majestix. Après avoir créer les lunettes détectrice de magie, Cartésia avait "oublié" de détruire l'éprouvette. Résultat, un double de Frida Dreimond apparut au centre du laboratoire, à quelques détails prêts...
Méladra
En effet, au lieu d'être cette femme si douce et attentionnée, la créature qui était à sa place, maniait une lance belliqueusement, semant le chaos et la mort autour d'elle. 
La fée destructrice
Le groupe surgit dans le laboratoire et parvint à la raisonner. Ils apprirent entre autre qu'elle s'appelait Méladra et qu'elle était la soeur de Mandora, alias "Majestix".
Comme la bonté et la raison n'avait pas permis de sauver la Terre, elle avait été envoyée à la place de sa soeur pour employer une méthode plus forte. Elle se présenta même comme étant une "fée destructrice". 
Elle était volontaire pour mettre ses pouvoirs aux services des humains pour sauver son royaume magique, cousin de la Terre. Si l'Orbe Noir détruisait leur planète,son royaume se retrouverait éjecter dans les abimes étherales. 

Le Nyctalope accepta à regret, la présence de cette créature chaotique et donna des consignes pour qu'elle fasse l'objet d'une attention particulière.

Le Nyctalope
Plus tard, Saint-Clair convoqua les agents en salle de brieffing pour leur confier une nouvelle mission. Afin de trouver une piste pour détruire l'Orbe Noir, il accepta le partenariat que leur proposait Circé, à savoir qu'elle travaille pour eux, depuis sa cellule. Mais pour ce faire, elle avait besoin de ce fameux tarot de Cagliostro. Les agents furent donc mandatés pour aller à Rome, afin d'acheter pour la France, le terrible jeu de cartes. Le Faucheur fut désigné pour se faire passer pour un descendant du Comte Saint-Germain, intéressé par l'achat de cette pièce de collection.


Le groupe embarqua à bord de l'Orient Express, dont un convoi bifurqua vers Rome. Sur place, le PentaStella découvrit, certes une ville magnifique, mais placée sous l'égide d'une puissance politico-militaire. Des escadrons d'hommes-faisceaux striaient le ciel, tandis que des phalanges militaires paradaient en ville. En procédant à une brève reconnaissance des lieux, les agents repérèrent un curieux trio d'aristocrates démodés, qui épiaient curieusement le palais. Plus tard, c'est Anubis qui fut victime d'un curieux malaise. En effet, dans la soirée, il ressentie une onde de choc, comme l'arrivée de la statue du Commandeur. Il fit un bref détour vers le lieu où allait se dérouler la vente pour comprendre qu'un phénomène terrible était en train de grossir car il entrait en résonance magique avec le tarot de Cagliostro...

Lucca Vesperino
Le lendemain, il fallut faire bonne figure et se rendre à la vente aux enchères sans rien laisser paraître. Sur place, les agents du CID, reconnurent dans l'assistance, les trois dandys allemands. Leur costumes et leur attitude dépareillaient complètement avec le modernisme néo-impériale du capitaine Lucca Vesperino, le porte-parole de Gog, et néanmoins, chef des Hommes-faisceaux. Au fur et à mesure que la vente se déroulait, Anubis sentit son malaise s'accroître. Au point, qu'arrivé au moment de la vente du tarot, une onde de choc explosa soudainement, au niveau du jeu de cartes, éjectant le public aux quatre coins de la pièce.


Omrod, le Chasseur des déicides

Une silhouette puissante et massive se matérialisa, armée d'un glaive et se dirigea lentement vers Anubis. 
- " Omrod, ma Némésis! "  souffla Anubis. 

 
 

Profitant de la cohue, les autres agents tentèrent de ravir le tarot mais c'était sans compter sur la résistance du capitaine Vesperino qui s'interposa entre le tarot et les agents du CID. Tandis qu'un combat se préparait entre eux, l'entité chargea Anubis et lui asséna un coup fatidique. Au même moment, le Diadème se transforma en aigle et fondit sur le tarot pour l'emporter dans ses serres. Le Duc visa les vitres d'une grande fenêtre pour les faire voler en éclat et permettre ainsi au Diadème de s'enfuir avec leur butin. Méladra fit apparaître une brume magique et plongea tout le monde dans la panique. Elle lança son arme contre Omrod, qui vint se ficher sur son flanc. Le Faucheur en profita pour empoigner la lance et l'enfoncer encore plus profondément dans l'adversaire d'Anubis. Malgré la portée du coup, Omrod rassembla ses ultimes forces pour asséner le coup de grâce à Anubis. Son glaive mythique s'éleva, puis s'abattit puissamment sur le pauvre agent du CID, mettant un terme définitif à son existence.

Médusée par cette horrible exécution, la brigade PentaStella parvint à s'enfuir du Palais, sans savoir la cause exacte de la mort d'Anubis, sans savoir où aller et comment s'enfuir de cette terrible capitale, placée sous le regard autoritaire de Gog..

6 commentaires:

  1. Aigri-Man : " Et comment que j'en serai (bouhouhou mon petit Anubis, snif!)

    J'ai déjà (en gros) le concept de mon nouveau perso, et en plus pour te faciliter la tâche, il sera italien et devrait être plutôt simple à intégrer."

    RépondreSupprimer
  2. Ryleh : "Le problème c'est qu'on ne sait pas pourquoi Anubis est mort.
    Ca nous laisse carrément dans l'angoisse. "

    RépondreSupprimer
  3. Bigcoco : " Salut !

    Normalement c'est bon pour nous le 27 février.
    Je le note.

    Pour Anubis, il y a eut 2 erreurs (pour moi) :

    1 - Nous ne savions pas son problème en jeu, donc impossible de savoir qu'il avait un épée pour ce genre de créature. Les secrets entre PJ c'est sympa pour l'ambiance, mais des fois ça tue !!

    2 - J'aurais du rester en défense à dévier les coups du monstre pour ne pas qu'Anubis se fasse frapper. Et ça c'est de ma faute... car j'ai préférer attaquer dans l'espoir de me me débarrasser du monstre.

    La question à se poser est : la réussite de notre mission prime t'elle sur la survie des membres du groupe ?
    J'avoue que pour le moment j'ai plus joué avec l'optique de réussir la mission coûte que coûte."

    RépondreSupprimer
  4. Aigri-Man : "Pour moi il n'y a pas eu d'erreur, on a géré comme on a pu dans la panique. Et oui de mon point de vue aussi la mission était la priorité, donc pas de regrets.

    Pour être tout à fait franc j'avais complètement oublié cette histoire de "tueur de tueur de dieux", donc la réaction était à la fois celle du personnage et celle du joueur...

    Ca m'apprendra à noter les objets sur ma fiche aussi (car l'épée n'y figurait pas, je m'en suis juste rappelé au moment où j'ai tenté de l'utiliser)

    RépondreSupprimer
  5. Mapie : " Sniifff! adieu Anubis. Bonjourno???
    Mon perso a pas jouer bien, je pense que j'aurai du faire autrement, j'étais dans la découverte.
    Je pense que nous avions tous un même but prendre le tarot, c'est bien...
    On a été pris au dépourvu "le tueur de tueur de Dieu" lui n'avait pas le même objectif.

    On doit effectivement se poser une question: on donne priorité à la survie d'un agent! ou a l'objectif. Savoir abandonner...pour repartir après.

    "Il faut détruire L'Orbe Noire!!!!! et Circée!!!!!" dit Olenka
    Pas vraiment de négociations avec Olenka!"

    RépondreSupprimer
  6. Ryleh : " En tout cas, il y a des choses qu'il faut que l'on discute d'urgence Seamus.
    Aigri-man ayant répondu favorablement à ma question, je pense qu'on devrait en discuter : j'ai peut être un moyen de rassembler ce groupe éparpillé dans la capitale italienne..."

    RépondreSupprimer