jeudi 14 mai 2015

La Dernière Guerre : Arrivée sur Mars (5)



HéKate
Alors qu'une partie des surhommes contemplaient les reliefs écarlates de la planète rouge, l'autre, fut surpris de voir Hékate s'évanouir dans les bras d'Hareton Ironcastle. Elle se sentait étrangement faible et ses pouvoirs magiques l'avaient totalement abandonné. On aurait pu croire qu'il s'agissait d'un caprice mais Fascinax , Anubis et Majestix  ressentirent les mêmes symptômes. 

Est-ce à dire que, loin de la planète Terre, leurs pouvoirs étaient inutiles ?
Le Faucheur fut surpris de voir, grâce à son rayon-X, la présence d'une nuée d'Erloors qui volaient
le long du zeppelin. Impassibles, ces terrifiantes créatures, semblaient les escorter, dans les cieux martiens.
Le tableau de bord clignotait de mille feux et Théodobert eut besoin des connaissances en langue allemande de Majestix, pour traduire les plaques de cuivre, du poste de navigation. Apparemment, l'hélice supérieur et les hélices latérales n'étaient pas endommagées. Le zeppelin nazi dérivait lentement au-dessus d'un désert de sable. Dans l'horizon, nos héros aperçurent pour la première fois, les contours d'une planète, occultant le Soleil.Comme c'était curieux, Mars était connue pour n'avoir aucun satellite. En le contemplant, Majestix souffla son nom : l'Orbe Noir !

Que d'éléments nouveaux ! Il était temps de reprendre la main. Le Duc et son homme-lige,Cayenne, entreprirent de fouiller méthodiquement le zeppelin ennemi. Le professeur Charpentier descendit au pont inférieur pour aller voir l'état des moteurs. Majestix et le Diadème descendirent quant à elles vers la soute des ornitoptères pour savoir si les Requins du Ciel avaient fermé la porte du hangar ou bien s'ils avaient été aspirés dans le vide éthérée. Anubis comprit qu'il ne pourrait pas utiliser si facilement ses pouvoirs de téléportation et se résolut à l'immobilisme.

Quand soudain, le Faucheur vit apparaître une silhouette féminine, sur le pont du poste de commandement.


La Reine Xorn
" Vous venez juste d'arriver sur Mars et moi seule peut vous ramener sur votre planète natale.
Je suis la Reine Xorn, Xorn la Nourricière et les Erloors sont mes enfants. 
Je parle directement dans vos esprits et capte ainsi votre attention par une image de moi, crée selon vos propres codes.
Si vous m'aidez, je vous ferai volontiers don de l'un de mes yeux pour que vous rentriez chez vous.
Je sens de la bonté en vous et j'espère ne pas me tromper ".



Le Faucheur convoqua aussitôt tous les héros sur le pont supérieur. Ils avaient peut-être le moyen de partir de Mars et de contre-carrer les plans de l'infâme Shroeder. Quand tout le monde fut réunit, Xorn continua son discours en précisant qu'on son offre impliquait une contre-partie. Elle était prête à les aider, mais il fallait qu'ils s'amendent d'une ou deux missions pour elle. En effet, depuis le départ de Robert Darvel, les martiens et les Erloors avaient réussi à faire la paix. Or, voici que le Roi Tuskub, de la Haute cité de Mardal, qui était jadis diplomate et pacifiste, commençait à monter son peuple contre le sien. Des Erloors avaient été tués sans pitié. Pourquoi ce revirement ? La reine Xorn était curieuse de savoir ce qui se cachait derrière tout cela.
D'autre part, elle avait perdu le contact avec d'autres antres de la planète, où vivait d'autres colonies d'Erloors. De nouvelles reines étaient-elles nées ou y avait-il eu une catastrophe ? Puis son image se brouilla, tandis qu'elle continuait à leur parler...

Valles Marineris
Un débat s'ensuivit au cours duquel, on s'interrogea sur la réponse à donner à la Reine Xorn. Lui faisait-on confiance, ou bien fallait-il trouver de l'aide auprès des martiens ? Après un vote démocratique, le Faucheur, le Diadème et Majestix furent désignés pour se rendre auprès du Roi Tuskub et découvrir la raison de son changement d'attitude. Le Duc les équipa d'armes allemandes trouvées dans les soutes et leur "prêta" l'aide précieuse de son homme de main : Cayenne. Il fallut peu de temps pour détecter la présence de la cité aérienne de Mardal, qui siégeait dans l'étendue du grand canyon de la vallée Marineris. Pilotant un ornitoptère, ils survolèrent les gouffres martiens pour finir par être interceptés par une escorte aérienne de gardes martiens. Lorsque leur chef reconnut des humains de la planète Terre, les lances aux pierres incandescentes se levèrent sur leur passage et ils purent atterrir devant le Palais Royal.

La Haute Citée Volante de Mardal
Le Roi Tuskub et sa fille, la Princesse Aelita les reçurent avec beaucoup de respect. En effet, le Diadème prit la parole au nom du groupe et son "Allure" fit le reste. Coiffée de son immense serre-tête, incrusté de pierres précieuses, elle se présenta elle-même comme la Princesse Hariska Maghalaya Rundjee, fille du Maharadja Rama Maghalaya Rundjee .
Robert Darvel
Grande admiratrice de Robert Darvel, elle voulut suivre ses pas d'aventurier et se rendit sur Mars avec ses amis. Au nom de Darvel, une clameur s'éleva aussitôt de la foule. Vénéré comme un dieu sur Mars, Hariska venait d'utiliser le "sésame" pour être invitée, elle et ses compagnons, à rester au palais royal.

Plus tard, lors du dîner qui fut donné en leur honneur, le Roi Tuskub eut un bien curieux discours. En effet, il parlait confusément de la nécessité de créer la vraie patrie martienne "collective", purgée des croyances et des races des âges sombres. Il faisait référence au Grand Cerveau, aux Pieuvres Géantes télépathes et surtout aux Erloors vampiriques. Nos trois héros comprirent tout de suite la référence politique. Mais au cours du dîner, la Princesse Aelita, qui était restée neutre, parvint à faire passer un message au Diadème : " rejoignez-moi ce soir, aux fontaines d'Agates, j'ai des choses très importantes à vous dire ".

Pendant ce temps-là, le Faucheur et Majestix, ne trouvèrent rien de mieux que de débattre avec le Roi Tuskub sur les dérives possibles d'une telle idéologie. Pour couper court, le Roi organisa le rituel du duel de bienvenue. Un de ses meilleurs bretteurs fut désigné pour combattre le Faucheur. Le duel ne devait être qu'un moyen d'asseoir l'autorité du Roi, mais notre héros en décida autrement. Alors qu'ils avaient opté pour garder leurs pouvoirs secrets, Théodobert se transforma soudain en homme d'acier, sous les yeux ébahis de la foule. Au bout de deux rounds de combat seulement, il parvint à mettre à mal son adversaire et remporter aussitôt le duel, au nom de la Terre et des terriens.

Plein de morgue, le Roi Tuskub le félicita et lui donna une pierre précieuse en guise de trophée. Puisqu'il était un grand guerrier, le souverain martien l'invitait à une chasse à courre, dès le lendemain. Le climat se refroidit lorsque les héros furent raccompagnés à leurs appartements où deux gardes étaient postés devant leur porte. Visiblement, on voulait leur faire comprendre, qu'il ne fallait pas traîner dans le palais royal.

Dimitri Hanscomovitch
Le Faucheur comprit aussi que la pierre que lui avait offert le Roi, était une pierre de communication télépathique avec les chwarks, ces ptérodactyles martiens qui servaient de montures à la garde de la ville. Il en usa pour en faire venir un, et acheminer tout le groupe aux fontaines d'Agate où les attendait la Princesse Aelita. Cette dernière ne tarda pas à leur confirmer l'inimaginable : "Nous Autres" avaient investi les lieux et un idéologue soviétique, un certain Dimitri Hanscomovitch, abrutissait Tuskub de ses théories dictatoriales. Au début son père y était insensible. Mais depuis que l'astre noir était apparu, il s'était converti aux dogmes soviétiques.
  
Fusée GravMag de type "Oméga"

Elle leur dit aussi, qu'une fusée interplanétaire était cachée, sous le palais royal, ainsi qu'une escorte de mécanoïdes. Aelita était très inquiète car les menaces s'accumulaient pour son père, pour les peuples de Mars, et pour sa planète.

Il était temps pour nos héros de s'enfuir de Mardal et d'aller rapporter toute l'histoire à leurs compagnons.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire